La tsuba

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
La tsuba ou garde était à l'origine un disque, un carré ou une autre forme, en acier plein de 4 à 6 mm d'épaisseur, fabriquée par le forgeron lui-même. A partir du 16 ème siècle, à la fin des guerres internes au Japon et sous l'égide des Tokugawa, la tsuba s'est embellie pour concilier protection et beauté, se transformant ainsi en objet de décoration sans pour cela délaisser le coté pratique.
 
 Tsuba de Katana

 
 
 
 
 
 
 
 
Elles étaient fabriquées en Shakudo et Nunome (damasquinage) qui est un mélange de cuivre et or, on pouvait ainsi retrouver différents ornements que ce soit floral, animal ou guerrier.
 
Tsuba de tanto

Daisho de Tsuba en forme de Kiku 
 
 
 
Les artisans étaient passés maître dans l'art de la ciselure, les ajourages ainsi que les incrustations; elles étaient fines et précises, d'une grande beauté, incluant des métaux précieux (or, argent). Les nombreuses écoles du Japon définissaient leur style de fabrication reconnaissable encore à l'heure actuelle

Tusba de Wakizachi    19éme.
 
 
 
 
A titre personnel, je préfère une tsuba lisse pour la pratique du Iaïdo.

 
Tsuba de wakizashi type Namban & la seconde en référence au moine Benkei . 
 
 
 
 
 
Seppa dai : centre de la tsuba, qui est une place destinée à recevoir recto/verso des cales d'épaisseur ovoïdales nommées seppa qui sont généralement au nombre de 2 ou plus, mais toujours par chiffre pair. Cette partie de la tsuba reste vierge de toute gravure à l'exception de la signature du forgeron. Toutes les tsuba ne sont pas systématiquement signées, ce qui ne gache en rien la valeur de la pièce.

Hitsu ana : perçage au centre de la tsuba au profil de la soie ou Nakago (soie de la lame servant au manchonnage de la poignée), celui-ci est dénommé Nakago hitsu ana. Son ajustage sur la soie était précis, mais si on voulait positionner la tsuba sur un autre sabre deux options : soit on l'élargissait, soit on rajoutait à chaque extrémité du hitsu ana, deux petites cales en cuivre nommées Seki gane pour compenser un Nakago plus petit; celles-ci étaient matées sur la tsuba.

 
Tzuba de wakizachi

 
 
 
Tsuba de katana.

                           Daisho de Tsuba de forme Mokko